Cadastre Solaire

La réalisation d’un cadastre solaire consiste à mettre en place une cartographie qui permet d’analyser rapidement les possibilités techniques et économiques de production d’électricité à base de photovoltaïque ainsi que de chaleur à base de solaire thermique.

C’est un outil puissant qui permet aux administrations communales d’informer les citoyens sur la potentialité de mise en place d’énergies renouvelables sur leur propre habitation.

Le cadastre solaire permet la visualisation aérienne d’un quartier ou d’une ville entière, sur laquelle on identifie rapidement les pans de toiture les mieux adaptés à l’installation de panneaux solaires thermiques et/ou photovoltaïques.

Un modèle en 3 dimensions est généré, il intègre plusieurs facteurs déterminants :

  • L’inclinaison du toit
  • Son orientation
  • L’ombrage en prenant en considération le masque proche/lointain

Méthode :  

Photographie aérienne

Les premiers éléments indispensables à la réalisation d’un cadastre solaire sont les photographies aériennes du secteur à étudier.
La couverture photographique permet de faire une restitution stéréoscopique de la réalité. Cette restitution consiste à créer des points communs entres les photographies que l’on appelle « points d’accroches visibles ». Il est recommandé d’avoir un recouvrement minimum entre deux photos de 60%/30%. La résolution idéale des photographies est de 25 cm.

Modélisation

A partir des données aériennes, un modèle 3D de la commune est réalisé. Cette modélisation en trois dimensions permet d’obtenir les quatre critères indispensables à la réalisation d’un cadastre solaire :

    • Surface des toitures
    • Orientation des toitures
    • Inclinaison des toitures
    • Ombrage généré sur les toitures (arbres, cheminées etc…)

Simulation solaire

Elle consiste à simuler une irradiation solaire (W/m2 ou kWh/m2) sur l’ensemble de la maquette durant une période annuelle. Nos calculs solaires se basent sur des données météorologiques avec un recul de 30 ans qui est une normale climatologique.

Potentiel solaire

La cartographie 2D est une carte au format SHAPE (.shp), compatible avec tous les Systèmes d’Informations Géographiques, qui référence tous les bâtiments ainsi que leur toiture.
Les données suivantes sont stockées sous forme d’attributs dans une base de données :

    • la surface de la toiture
    • une évaluation de la production d’énergie et du prix de revente
    • l’économie de CO2 réalisables
    • une estimation de l’investissement de départ pour pouvoir calculer le temps de retour sur investissement